Équipes projets MSH Sud


Afficher toutes les vidéos

Né de l’association entre Lise Verlaet (LERASS-Céric) et la MSH-Sud, NumeRev est un projet de portail interdisciplinaire de ressources scientifiques numériques qui se donne notamment pour mission d’être un incubateur scientifique et un vecteur privilégié de science ouverte (open science ou open research).


Afficher toutes les vidéos

Porteurs : ART-Dev, GRED.

Contacts : Véronique Ancey, Philippe LavigneDelville

Au croisement des axes 1 et 2 de l’AAP de la MSH-Sud, le programme « POLITERS » poursuit et développe les activités d’animation scientifique de l’équipe-projet du Pôle Foncier de Montpellier en partenariat avec la MSH-S depuis 2012.

Sous la tutelle de l’IRD, du Cirad, de Supagro et de l’IAMM, le Pôle Foncier de Montpellier constitue un espace d’animation scientifique transversal sur le foncier rural dans les pays du Sud. Ses activités se structurent autour de trois principales réalisations.

Au cours de journées thématiques trimestrielles, des chercheurs spécialistes du foncier croisent les perspectives disciplinaires, analytiques et géographiques relatives aux dynamiques sociales autour de l’accès et du contrôle des ressources à base foncière ; les chercheurs et praticiens qui rencontrent l’objet foncier affinent leur questionnement sur le sujet. L’organisation des journées fait un large appel à des chercheurs extérieurs, français, européens ou du Sud, dans la limite des moyens disponibles.

Les journées doctorales du foncier offrent annuellement à des doctorants du Nord et du Sud (15 à 20) l’occasion de présenter leur travail à des spécialistes de plusieurs disciplines, d’échanger au cours d’une table ronde et d’assister chaque jour à une conférence plénière d’un chercheur confirmé.

Edités par l’équipe et accessibles gratuitement sur le site du Pole (www.pole-foncier.fr), les « Cahiers du Pôle Foncier » proposent des résultats de recherche menées par les membres du Pôle et leurs partenaires.

L’audience du Pôle est amplifiée par la diffusion des conférences et des journées thématiques sur le canal MSHSUD-TV.


Afficher toutes les vidéos

Le projet POST vise à éclairer les sorties de guerre à partir d’un dialogue interdisciplinaire sur les politiques publiques relatives aux ressources naturelles qui y sont mises en œuvre, et à la lumière des travaux récents sur les politiques de gestion de crises naturelles. Il réunit une équipe de chercheuses et de chercheurs, jeunes et confirmés, géographes, historiens, politistes et socio- économistes, qui espèrent incuber des projets de recherche futurs, en complémentarité avec d’autres équipes-projets telles que le Pôle Foncier, centré sur l’animation et la diffusion scientifiques.

POST entend renouveler la réflexion sur les sorties de guerre en croisant deux ensembles de questionnements. D’une part, en quoi la fabrique des politiques des ressources naturelles nous renseigne-t-elle sur des dynamiques territoriales, sociales, politiques et économiques qui échappent aux radars des spécialistes du « post-conflit », si souvent centrés sur les dispositifs visant explicitement la pacification ? D’autre part, quelles pistes de réflexions offrent aux analyses des sorties de guerres les travaux récents menés sur les sorties de crises naturelles, en particulier sur les recompositions territoriales, les jeux d’acteurs et les échelles spatio-temporelles qui y sont associées ?

En soumettant des terrains d’enquête variés, situés aux Suds (y compris au Sud de l’Europe), à ces questionnements interdisciplinaires communs sur les ressources et les crises naturelles, notre équipe- projet mettra en évidence les ruptures et les continuités de formes de gouvernement, de hiérarchies sociales ou encore d’inégalités territoriales qui donnent à voir de façon non-téléologique les fragilités et l’indétermination des situations entre guerre et paix.


Afficher toutes les vidéos

Porteurs : ART-Dev (Perpignan, Montpellier 3, Cirad).

Contacts : Aurélie Delage, Benoit Prevost, Max Rousseau

Prenant le contrepied du paradigme dominant du développement et de l’attention généralement portée sur les territoires « qui gagnent », ce projet envisage de front un processus souvent éludé par les collectivités : le déclin territorial, ainsi que les solutions alternatives et politiques innovantes mises en œuvre par les acteurs de ces territoires « qui perdent ». Son objectif est de saisir, par une approche pluridisciplinaire, les mécanismes territoriaux qui permettent le passage du déclin au rebond.

Un premier axe de travail vise à dresser un état de la littérature inédit par son ampleur sur la notion de déclin ainsi que les termes avec lesquels elle dialogue ou s’oppose (développement, marginalisation, périphérialisation, etc.). Il s’agit ainsi de comprendre ces mutations : renforcement de la capacité d’action à l’échelle locale, mise en place de politiques alternatives au néolibéralisme, intégration de préoccupations de justice socio-spatiale. A cet effet, un séminaire réflexif permettra de réunir les paroles d’experts et de construire une synthèse valorisable sous forme de publications thématiques (par aire ou par terme) et synthétiques.

Un second axe de travail réside dans la caractérisation fine de la notion de déclin grâce à 1/ la recherche d’indicateurs consolidés en vue d’établir une typologie des territoires en déclin, 2/ l’identification des conditions d’émergence des politiques alternatives et/ou innovantes, 3/ l’analyse des facteurs institutionnels et organisationnels de blocage dans les processus de rebond territorial. Ce projet s’appuie enfin sur des stages réalisés par des étudiants de masters professionnels de la COMUE (économie sociale et solidaire, aménagement, géographie...), donnant lieu à des études de cas approfondies en Languedoc-Roussillon et au Maroc. Cela constituera également une interface privilégiée entre les milieux académiques et opérationnels, qui sera capitalisée par l’organisation de workshops, complémentaires des séminaires.
Mots clés : Déclin ; Développement local ; Innovations sociales ; Languedoc Roussillon ; Maroc


© 2006 - 2017 MSHSUD.TV