L’allocation universelle, bricolage ou révolution au cœur de l’État-Providence ?


Informations

Auteur(s)
 :  Philippe Van Parijs Responsable de la Chaire Hoover d’éthique économique économique et sociale de l’Université de Louvain
Valérie Clément Maître de conférences en économie à l’Université de Montpellier
Thème  :  Saison 6 : (R)évolution(s)
Agora des Savoirs  :  Saison 6 : (R)évolution(s) RSS
Lieu  :  Centre Rabelais, Montpellier
Date  :  8 avril 2015
Langue  :  Français  
Télécharger  :  Format SD - Format HD
Licence  :  Licence Creative Commons

En résumé

L’idée d’une allocation universelle, d’un revenu de base inconditionnel, n’est pas neuve. Elle apparaît pour la première fois au lendemain de la révolution française, fait l’objet d’un premier débat public au lendemain de la première guerre mondiale, d’un second à la fin des golden sixties. James Tobin, James Meade, Herbert Simon et d’autres prix Nobel la défendent. Un réseau est créé en Europe en 1986 pour la promouvoir et a aujourd’hui essaimé dans les cinq continents. En 2016, elle fera l’objet d’un référendum national en Suisse. Son insertion au cœur de nos dispositifs de distribution des revenus ne serait-elle qu’un ajustement à la marge ? Ou constitue-t-elle une révolution indispensable pour permettre à nos États-Providence d’affronter au mieux les défis inédits de ce siècle ?


© 2006 - 2017 MSHSUD.TV