Z comme Zéro


Informations

Auteur(s)
 :  Thomas Hausberger Maître de conférences en mathématiques à l’Université Montpellier 2, chercheur CNRS
Christine Proust Directrice de Recherche au CNRS et membre du laboratoire SPHERE, historienne des mathématiques, spécialiste de la Mésopotamie
Thème  :  Saison 5 : un abécédaire de A à Z
Agora des Savoirs  :  Saison 5 : un abécédaire de A à Z RSS
Lieu  :  Centre Rabelais, Montpellier
Date  :  28 mai 2014
Langue  :  Français  
Télécharger  :  Format SD - Format HD
Licence  :  Licence Creative Commons

En résumé

Histoires de zéros

Une des traces les plus anciennes de signe écrit représentant un zéro se trouve au Musée du Louvre, sur une tablette d’argile provenant d’Uruk, en Mésopotamie, et datant du troisième siècle avant notre ère. Des précurseurs d’un tel signe, sous la forme de simples espaces vides, sont attestés dans des textes mathématiques mésopotamiens vieux de plus de 4000 ans. Des signes qui peuvent être considérés comme des formes de « zéro » sont apparus dans plusieurs endroits du monde, à des époques différentes : non seulement en Mésopotamie, mais aussi en Inde, en Chine, ou encore en Amérique centrale dans les codex mayas. Ces signes expriment-ils tous la même idée ? Quels sont leurs points communs et leurs différences ? Pourquoi, les premiers, les mathématiciens de Mésopotamie ont-ils inventé un signe pour désigner un chiffre manquant dans un nombre ? Pourquoi à l’inverse les mathématiciens égyptiens n’ont-ils pas eu besoin de signe de cette sorte ? Dans cette conférence, je montrerai la diversité des contextes qui ont vu apparaître des notations que nous appelons aujourd’hui zéro, ainsi que la diversité des notions auxquelles renvoient ces notations (chiffre en position médiane, chiffre en position finale, nombre). Une place particulière sera accordée aux textes mathématiques les plus anciens qui soient parvenus jusqu’à nous, ceux qui ont été écrits sur des tablettes d’argile par des écoliers et des savants en Mésopotamie.

Christine Proust est auteur de deux ouvrages sur les tablettes mathématiques écrites par des écoliers du sud de la Mésopotamie au début du deuxième millénaire avant notre ère (Tablettes mathématiques de Nippur, 2007, et Tablettes mathématiques de la collection Hilprecht, 2008).


© 2006 - 2017 MSHSUD.TV