Le destin de la connaissance à l’époque du néolibéralisme


Informations

Auteur(s)
 :  Vincent Taissère Libraire à Sauramps, responsable de la Fabrique de Philosophie, doctorant en philosophie contemporaine
Christian Laval Professeur de sociologie à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, membre du groupe d’études Question Marx et du Centre Bentham.
Thème  :  Conférences 2012-2013
Agora des Savoirs  :  Saison 4 : Usages des savoirs et des sciences RSS
Lieu  :  Centre Rabelais, Montpellier
Date  :  14 novembre 2012
Discipline  :  Sociologie
Langue  :  Français  
Télécharger  :  Format HD
Licence  :  Licence Creative Commons

En résumé

L’époque tend à la subordination des activités scientifiques et des pratiques éducatives à la logique du capitalisme néolibéral. La connaissance, sous l’effet des politiques publiques et de la concurrence mondiale, change de statut et de fonction. Elle est mise en marché, regardée sous l’angle exclusif de sa valeur économique, soumise à un management bureaucratique oppressif.
Ce constat du basculement dans l’hyper-utilitarisme nous conduira à examiner les racines théoriques de cette conception et les facteurs historiques qui en assurent aujourd’hui le succès. Il nous amènera également à examiner les formes et les effets de cette mutation dans le champ de la recherche et dans celui de l’enseignement. Il nous invite à la résistance et, en fin de compte, à l’invention collective d’une connaissance réellement émancipée.


© 2006 - 2017 MSHSUD.TV