Des hommes probables dans un monde incertain


Informations

Auteur(s)
 :  Jacques Testart Biologiste, pionnier de la procréation assistée, directeur honoraire de recherches à l’Inserm, président de la Fondation Sciences Citoyennes
Thème  :  Cycle 3 - De quoi demain sera fait ? Prévoir le monde
Agora des Savoirs  :  Saison 3 : (In)certitude(s) RSS
Lieu  :  Centre Rabelais, Montpellier
Date  :  28 mars 2012
Mots-clés  :  Agora des Savoirs    
Langue  :  Français  
Télécharger  :  Format HD
Licence  :  Licence Creative Commons

En résumé

La science a été longtemps source d’affirmations, même si elle se trompait parfois. Et la nature pouvait être considérée comme un environnement durablement stable malgré des crises de temps à autre (éruptions, épidémies...). Ainsi le monde des humains prétendait avancer sans trop d’angoisse vers un progrès paisible, linéaire, forcément un "mieux".
Nous avons découvert le plus facile : comment passer du gène à la protéine, des gamètes à l’enfant, des ressources fossiles à l’énergie pas chère, des éléments chimiques à la synthèse, etc. Et nous voici
dans le doute parce que la réalité nous accuse de simplisme et d’avoir nié la complexité dans la pensée comme dans l’action, aussi bien pour les mécanismes du vivant que pour les effets de nos activités sur l’environnement ou la croyance en la pérennité de ressources devenues indispensables. Les belles certitudes ont alors fait place aux aléas, qu’on mesure avec la statistique, aux facteurs de risque, à la
probabilité d’occurrence de tout événement. Ainsi nous évaluons la probabilité des risques naturels ou technologiques pour en déduire la précaution, nous sondons les risques de pathologies pour en faire de la
médecine prédictive... Mais nous usons de plus en plus de systèmes d’assurance car la probabilité n’est jamais sûre...
Pris dans ces loteries qui nourrissent de nouvelles industries, nul ne sait ce que nous deviendrons. Le moment que propose la technoscience est celui de l’homme probable dans un monde incertain.
Et après ?...
Seule la démocratie effective, celle qui peut libérer les intelligences, est susceptible de répondre aux situations d’incertitude sans céder aux intérêts particuliers.
En partenariat avec la Fondation Sciences Citoyennes


© 2006 - 2017 MSHSUD.TV