Les sciences arabes, de l’héritage gréco-indien à leur réception européenne


Informations

Auteur(s)
 :  Ahmed Djebbar Professeur émérite de l’Université des Sciences et des Technologies de Lille et chercheur en Histoire des mathématiques
Thomas Hausberger Maître de conférences en mathématiques à l’Université Montpellier 2, chercheur CNRS
Thème  :  Cycle 1 - Les idéaux de la connaissance : en quoi les savants croient-ils ?
Agora des Savoirs  :  Saison 2 : Les Valeurs RSS
Lieu  :  Centre Rabelais, Montpellier
Date  :  8 décembre 2010
Discipline  :  Histoire et civilisations : histoire des mondes modernes, histoire du monde contemporain ; de l’art ; de la musique
Mots-clés  :  héritage     sciences arabes     Agora des Savoirs    
Langue  :  Français  
Télécharger  :  Format SD - Format HD
Licence  :  Licence Creative Commons

En résumé

Il y a bien longtemps... naquit en Méditerranée orientale une nouvelle tradition scientifique, tradition nourrie de sources anciennes, mésopotamiennes, persanes, indiennes et surtout grecques, tradition qui eut essentiellement pour langue, et ce pendant des siècles, l’arabe. Les sciences se développèrent alors dans de nombreux foyers de l’empire musulman : le Croissant fertile, l’Asie centrale, Al-Andalus, le Maghreb bien sûr.
Quels furent donc les domaines dans lesquels les scientifi ques de cette civilisation apportèrent des contributions décisives ? Et comment, à partir du xie siècle, une circulation partielle des corpus scientifiques grec et arabe autour de la Méditerranée s’établit-elle, aboutissant finalement à l’appropriation de ce savoir en Europe ?


© 2006 - 2017 MSHSUD.TV